Détendez-vous, le conflit relationnel est normal


Il y a une idée fausse populaire sur le fait de se disputer avec votre partenaire flottant sur Internet; beaucoup de gens croient que c’est le signe que quelque chose ne va pas dans votre relation – une sorte de drapeau rouge ou un présage de mort.

En réalité, se disputer, être en désaccord et même avoir des conflits constants avec votre partenaire est tout à fait normal et il faut s’y attendre. Celui qui vous dit le contraire est plein de merde ou essaie de vous vendre sur un cours de récupération de relation douteuse – le plus souvent, c’est une combinaison des deux.

Cet article explore les deux types de conflits sains que la plupart des gens considèrent comme anormaux et toxiques. Il vous apprendra comment les gérer et les raisons pour lesquelles ils se produisent. Et pour couronner le tout, il répondra également à la question de «Wpoule un conflit relationnel sain devient-il réellement toxique?

NEVERENDING CONFLICT

Comme son nom l’indique, notre premier type de conflit sain est éternel, ce qui signifie qu’il ne cesse jamais d’être une nuisance. En voici un exemple personnel:

Je suis un grand partisan d’une alimentation saine. J’évite le pain, les pâtes et ne mange des sucreries que le samedi – mon jour de triche. Mais ma copine est tout le contraire. Elle aime le pain, les pâtes et les sucreries et ne mange presque rien d’autre.

Sans surprise, les différentes préférences alimentaires que ma copine et moi partageons souvent provoquent des tensions dans notre relation. Ils prennent la forme d’un conflit sans fin. Je roule toujours des yeux de dégoût quand elle mange de la nourriture de merde, et elle ne peut pas imaginer comment je peux vivre de salades et de flocons d’avoine.

Mais devinez quoi? Ma relation, malgré les innombrables disputes bizarres que je continue d’avoir avec mon partenaire, fonctionne toujours. En fait, c’est vraiment génial.

Maintenant je sais ce que tu penses: «Putain de merde, quelle est la sauce secrète, mec? Et pouvez-vous m’en donner?

Eh bien, oui… Oui, je peux.

C’est simple, vraiment. Ne laissez simplement pas le conflit que vous avez avec votre partenaire grandir au point qu’il vous aveugle du fait que vous êtes une équipe – que votre partenaire est votre coéquipier.

En pratique, cela se traduit par une approche de tout conflit relationnel que vous rencontrez avec conscience de soi, humour et compassion.

Par exemple, quand je me sens prendre trop au sérieux quelque chose comme le régime merdique de ma petite amie – au point où le conflit surgit – je commence à me moquer de la situation dans son ensemble.

Cette approche me permet de faire trois choses. Premièrement, cela m’aide à désarmer toute tension entre mon amant et moi. Deuxièmement, cela nous permet de canaliser notre amour et notre appréciation l’un envers l’autre. Troisièmement, cela nous encourage tous les deux à favoriser une plus grande acceptation mutuelle.

N’hésitez pas à essayer cette approche vous-même. Quoi que vous fassiez, n’essayez pas de résoudre vos conflits sans fin. Vous ne les «réparez» jamais. Les relations et les conflits sont comme [insert cliché here]. Ce que vous devez faire, c’est apprendre à gérer les conflits lorsqu’ils se manifestent – ce qu’ils finiront par faire.

CONFLITS UNIQUES

Les conflits ponctuels sont situationnels. Cela signifie qu’ils ne se produisent pas tout le temps ou ne se répètent pas comme leur homologue éternel, mais n’apparaissent que dans certaines circonstances.

Une autre différence lorsque l’on compare les conflits ponctuels aux conflits éternels est que le premier peut être résolu, ou en d’autres termes, fixé, tandis que le second, comme je l’ai mentionné, ne peut pas l’être.

Vous trouverez ci-dessous quatre exemples de conflits ponctuels et d’approches sur la façon dont vous pourriez les résoudre.

Remarque: les solutions présentées ne sont que quelques-unes de celles que vous pouvez utiliser dans votre amour et votre vie.

Conflit: Votre petit ami désapprouve la façon dont vous comptez vous habiller lorsque vous rencontrez ses parents samedi prochain. Il trouve votre style trop provocateur, libéral… euh, salope.

Résolution: La façon de réparer ce conflit est d’abord de communiquer vos pensées sur le sujet, puis soit définir une limite et coller à votre tenue désirée ou faire un compromis bénéfique pour votre partenaire, et changer.

En passant, vous ne devriez accepter cela que si c’est quelque chose que vous voulez faire. Et pas parce que, par exemple, vous vous sentez également sous pression.

Conflit: Votre petite amie est en colère parce que vous avez oublié d’acheter du lait en sortant du travail, même si vous avez promis pendant des jours que vous le ferez.

Solution: excusez-vous, puis ne vous foutez pas la prochaine fois. Mais si vous avez une bonne raison pour laquelle vous avez oublié d’acheter du lait (ei, stress au travail), vous pouvez demander à votre petite amie de vous envoyer un SMS de rappel la prochaine fois.

Conflit: Votre petite amie veut que vous l’emmeniez à Disneyland ce lundi, mais vous voulez aussi faire du camping avec vos copains le même jour. Aller à Disneyland signifie beaucoup pour votre partenaire, et sortir camper avec les garçons est une tradition que vous gardez depuis l’enfance et que vous ne voulez pas lâcher prise. Maintenant, vous avez un choix à faire.

Résolution: Une manière résoudre ce conflit (potentiel) passe par un compromis. Vous pouvez reporter votre voyage à Disneyland, y aller plus tôt ou appeler vos garçons et reporter la nuit de camping. Bien sûr, cela pourrait piquer, mais le monde n’arrêtera pas de tourner.

Conflit: Vous vous sentez négligé et donc blessé chaque fois que votre petit ami continue de bavarder sur son téléphone pendant vos rendez-vous.

Solution: Encore une fois, communiquez et assurez-vous de montrer vulnérabilité trop. C’est sexy. Je dirais quelque chose comme: «Hé, je me sens négligé lorsque vous êtes au téléphone pendant que je parle. Cela signifierait beaucoup pour moi si vous le posiez et y prêtiez attention. De plus, je veux savoir ce qui vous est arrivé ce week-end lors de ce voyage de camping. Parle-moi de ça.”

En résumé, apprenez à gérer vos conflits éternels et à résoudre / corriger le type temporaire. La façon la plus efficace de faire les deux est de cultiver compétences de communication solides comme le roc et la capacité d’accepter votre partenaire tel qu’il est.

Mais quand les conflits deviennent-ils toxiques? Quand toutes les compétences relationnelles que vous cultivez et perfectionnez deviennent-elles inutiles? Quel serait le bon moment pour arrêter de gérer, résoudre et simplement débrancher votre partenaire?

Après mûre réflexion, voici ce que j’ai proposé:

Le seul moment où vous pourriez qualifier un conflit entre vous et votre partenaire de toxique, c’est lorsqu’il se produit à plusieurs reprises et est trempé dans un drame non sensible – le drame étant des combats et des querelles causés par les insécurités d’une personne toxique ou sans compromis, valeurs contradictoires. Et cela m’amène élégamment à mon dernier point…

LE CONFLIT RELATIONNEL EST JUSTE LE SON DES VALEURS QUI CONCENTRENT

Les conflits entre couples ne se produisent pas simplement. Ils se forment sur l’épine dorsale des désaccords, ou pour être plus précis, des valeurs opposées.

Par exemple, un partenaire peut apprécier de garder son salon impeccable, tandis que l’autre s’en fiche. Ainsi, quand l’un vient à l’intérieur avec des bottes couvertes de boue, l’autre vole des rails et commence un combat.

Voici un autre exemple; l’un des partenaires est athée, tandis que l’autre est un chrétien passionné. S’il arrive que l’un commence à forcer l’autre à changer sa vision de la vie, les combats s’ensuivent naturellement.

Et voici un exemple personnel; J’apprécie une alimentation saine pour une concentration et une productivité maximales, alors que ma petite amie s’en fiche.

En fin de compte, lorsque vous avez des conflits avec votre partenaire, ne les traitez pas comme des combats irrationnels mais comme des affrontements de valeurs opposées – c’est-à-dire des incompatibilités.

Par conséquent, vous devez vous demander si l’incompatibilité de votre partenaire en vaut la peine ou s’il vaudrait mieux commencer une nouvelle relation.

Le choix est difficile, mais c’est à vous. Choisis sagement. Souviens-toi juste qu’il n’y a pas partenaire parfait. Chaque personne que vous rencontrez a son propre bagage émotionnel et ses qualités frustrantes. Tout le monde a du linge sale.

Publié précédemment le maxjancar.com

Shutterstock





Vous pouvez lire l’article original (en Angais) sur le sitegoodmenproject.com