Le festival EXIT n’entraîne aucune propagation massive de COVID-19, un festival néerlandais lié à 1 000 nouveaux cas


Fête de la SORTIE, qui s’est déroulé du 8 au 11 juillet en Serbie et a accueilli entre 42 000 et 48 000 personnes par jour, n’aurait entraîné aucune propagation massive du COVID-19.

L’étude scientifique menée par le Centre de santé Novi Sad et l’association Project Lab a testé 345 participants, dont certains étaient vaccinés et d’autres qui présentaient un test négatif à l’entrée. Selon Étoile du sondage, les tests ont été répétés après sept jours, du 15 au 17 juillet, et les résultats n’ont montré aucune infection à coronavirus positive dans aucun des groupes.

Le fondateur et PDG du festival, Dušan Kovačević, a déclaré que les résultats prouvent que le secteur des événements en direct a été “traité injustement dans le passé” et qu’il n’y a “plus d’arguments et de justifications qui peuvent permettre des rassemblements lors d’événements sportifs, dans des cafés ou des centres commerciaux, et pas aux concerts et festivals.

Pendant ce temps, un festival de musique néerlandais à Utrecht aurait entraîné plus de 1 000 cas positifs de COVID-19. Le festival de Verknipt a attiré 20 000 participants le premier week-end de juillet.

Lennart van Trigt, porte-parole du conseil de santé d’Utrecht, a déclaré : « Nous ne pouvons pas dire que toutes ces personnes ont été infectées lors du festival lui-même. Il est également possible qu’ils aient été infectés lors d’un voyage au festival ou le soir avant d’aller au festival ou d’avoir une after. »

Les festivaliers ont effectué des tests jusqu’à 40 heures avant l’événement, ce qui était « trop long » selon van Trigt. À l’avenir, la fenêtre sera fixée à 24 heures pour les événements majeurs.

Sources: Étoile du sondage, Fourche | Photo via Fête de la SORTIE



Vous pouvez lire l’article original (en Angais) sur le sitewww.youredm.com