Votre première EDM: le dernier chapitre de l’album épique de Sound In Noise, “ Shapes ”, est sur le point de tomber, mais ce n’est que le début [RAM]


Le premier morceau de Sound In Noise (SIN) sur RAM était un jam rétro liquide sur le label 2017 Annuel compilation de nouveaux artistes prometteurs et de sorties à venir malades. À partir de là, il semble que SIN était à la recherche de RAM (ou peut-être l’inverse), ce n’était donc qu’une question de temps avant que, après quatre autres morceaux sur des albums comp, il soit signé pour sa propre sortie de piste solo en 2018. «Ping Pong» a montré que son style se développait bien dans une ambiance dancefloor lourde qui méritait plus que son propre album.

Coupé en: 2019 quand Formes, Le premier album de Sound In Noise a été annoncé. Il devait sortir en plusieurs parties (un format assez différent à l’époque, surtout pour un début) et Formes Partie 1 a stupéfié le monde D&B par la diversité, la compréhension de l’histoire du genre et la fusion des sous-genres. Chaque piste sur le Formes La série a été une surprise et en termes de style, elle couvre toute la gamme du sombre et de la technologie, à la limite du neurofunk aux vibrations de la jungle rétro en passant par les vibrations raves vocales ultimes. Ça a été un zigzag d’un voyage sonore de la meilleure façon possible et maintenant avec l’album complet le vendredi 27 novembre, le voyage s’achève avec beaucoup d’ambiance dancefloor et des mélodies introspectives déchirantes.

Il y a quatre morceaux sur cette dernière partie, y compris notre première de la chanson titre aujourd’hui. «Touch» a une ambiance neuro dancefloor très tardive des années 2000 et c’est tellement de dents grinçant techniquement que ça sonne presque comme si ça va être industriel dans l’intro. «Nights Like These» feat. Daniel Levi a un grand son cinématographique dans une grande salle qui a dû être absolument laborieux à assembler en termes de conception sonore. Rendre tous ces gros sons et tous ces échos vox aussi propres qu’ils le font n’est pas une mince affaire.

Partie 4 revient aux vibrations uber-tech pour «Expert Killer», à la fois dans le sens neurofunk et dans le sens techno allemand avant de s’enrouler dans la chanson titre. Cette chanson titre présente Marie au chant et c’est de loin la chanson la plus mélodique et la plus chargée d’émotion de ce chapitre de Formes, peut-être même sur tout l’album. Sound In Noise avait une vision très spécifique pour ce morceau:

Pour le morceau «Shapes», j’ai produit la musique pendant que Marie écrivait les paroles. Il est basé sur un tableau d’Anu Muiste, qui sera vendu avec l’album. Le tableau s’appelle «Le changement». La collaboration avec Marie parle de formes et de pensées sombres, représentées à la fois dans l’illustration de l’album et dans la peinture sur laquelle est basée la chanson titre. Il s’agit de savoir comment d’autres personnes autour de vous peuvent ne pas voir ces pensées sombres et ces moments que vous traversez.

Bien dit, monsieur. C’est un autre cas d’art inspirant l’art et sachant que SIN et Marie voulaient faire de la musique pour exprimer cette peinture extraordinaire la rend encore plus poignante. Sans parler des «changements» et des «changements de forme» que nous vivons collectivement ces jours-ci.

Formes est vraiment un album phare pour Sound In Noise et sa chanson titre peut également définir la carrière de l’artiste incroyablement mature qui, incroyablement, ne fait que commencer à être regardé. C’est un dénouement parfait à l’album qui clôturera un chapitre pour Sound In Noise mais qui ouvrira probablement d’innombrables nouveaux volumes également.

Le plein Formes tombe ce vendredi 27 novembre. Pas de pré-commande / sauvegarde, alors arrêtez-vous Site Web de RAM demain pour tous les détails.



Vous pouvez lire l’article original (en Angais) sur le blogwww.youredm.com